samedi 21 novembre 2015

Home page









Couvent de la Mère de Dieu Portaïtissa
3 rue du Caillou
6183 Trazegnies

Tél. 071 46 28 46
portaitissa@skynet.be
compte BE88 2710 3418 3741




Offices quotidiens : 

  6.15 h Mesonyktikon, Matines, Prime
12.00 h Tierce et Sexte 
17.30 h None et Vêpres

Les jours de Liturgie Tierce et Sexte sont lues à 9.40 h. et la Liturgie est célébrée à 10.00 h.

Liturgie :    


samedi 8 avril, Résurrection de Lazare (P.Francis)
     Hb XII, 28-XIII,8; Jn XI, 1-45
mardi 18 avril, Icône de la Mère de Dieu Portaïtissa (P.Francis)
     Ac II, 14-21; Lc XXIV, 12-35
     Comme cette Liturgie sera suivie d'un déjeuner, prière de nous prévenir
     d'avance de votre présence.
samedi 29 avril (P.Vladimir)
     Ac V, 21-33; Jn VI, 14-27

samedi 13 mai (P.Francis)
     Ac XII, 1-11; Jn VIII, 31-42
samedi 20 mai (P.Vladimir)
     Ac XV, 35-41; Jn X, 27-38
samedi 27 mai (P.Francis)
     Ac XX, 7-12; Jn XIV, 10-21
    

Si vous venez de loin, veuillez téléphoner pour le cas où il y aurait une modification et pour une Liturgie, contrôlez le calendrier. Il est possible de se confesser avant la Liturgie, veuillez alors venir à 9.30 h.

Langue liturgique : français
Calendrier grec




L'icône de la Mère de Dieu Portaïtissa

Pendant le règne de l’empereur iconoclaste Théophile de Byzance, il était interdit de posséder des icônes.  Au lieu de les détruire certains préférèrent les « envoyer en voyage », c’est-à-dire les mettre à la mer.
En 999 la Mère de Dieu apparut en rêve à l’higoumène Gabriel du Monastère d’Iviron au Mont Athos et lui dit de sortir son icône de la mer. Quand les moines arrivèrent au bord de l’eau, ils virent l’icône de la Mère de Dieu bien droite dans l’eau. Ils la sortirent de la mer et la portèrent au monastère où elle fut placée dans l’autel. Le lendemain matin, l’icône avait disparu. Les moines la retrouvèrent près de la grande porte d’entrée du monastère. Ils la ramenèrent dans l’autel.  Cela se répéta encore deux fois et les moines comprirent que la Mère de Dieu voulait rester près du portail. Ils y construisirent une chapelle et y placèrent l’icône miraculeuse qui fut appelée ‘Portaïtissa », c’est-à-dire la gardienne du portail. C’est elle qui garde et protège le monastère.
Au 17° siècle l’icône devint célèbre en Russie et le tsar Alexis en obtint une copie du Mont Athos. En Russie cette copie est connue sous le nom de Iverskaïa.
L’icône est commémorée trois fois : le mardi de Pâques, le 13 octobre et le 12 février.


Tropaire
Auprès de la Mère de Dieu, nous les pécheurs, accourons humblement et pleins de repentir devant elle nous prosternant, crions-lui du fond de notre cœur: Vierge de tendresse, viens à notre secours, hâte-toi, car nous sommes perdus, vois la multitude de nos péchés, ne laisse pas sans aide tes serviteurs; notre unique espérance repose en toi.